La ville de Camaret, perle de la mer d'Iroise, vous accueille dans un site extraordinaire au bout du monde. Sur 25 kms de côtes, vous profiterez de paysages grandioses : pointes, criques, falaises et cinq grandes plages de sable fin. Camaret, c'est aussi des siècles d'histoire, à travers son riche patrimoine et ses nombreux sites. Camaret vit aujourd'hui au rythme de la plaisance. Son port est à la fois le port d'attache de 450 bateaux, et sa position géographique, ses services, sa situation en Centre ville ont fait de cette escale une des plus fréquentées sur la côte Manche -Atlantique. Camaret est classé "Site remarquable du goût" .

 Cliquez sur la photo

Le port de plaisance a été labellisé
Pavillon Bleu 2008

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

Sur ce promontoire majestueux de la vieille terre d'Armorique, le port de Camaret a depuis des centaines d'années été une pièce maîtresse parmi les ports de la mer d'Iroise. Escale réputée avant le goulet de Brest, fortifiée par Vauban, mais aussi premier port langoustier d'Europe dans les années 60, Camaret sait aujourd'hui manier avec un rare brio la palette "mer, nature et patrimoine"
Rien n'atteste mieux de l'occupation ancienne du site que les alignements mégalithiques de Lagadjar. Datée de 2500 ans Av. JC, ces 40 pierres dressées forment une aire quadrangulaire ouverte à l'ouest. On peut penser qu'un culte delte dédié au soleil couchant s'y déroulait.

A u IVème siècele, St Rioc y implanta son ermitage. Camaret, Kamaled, "le port courbe" doit son nom à sa forme particulière délimité par le Sillon. Dès 1335, il est en pleine activité notamment comme mouillage d'attente avant d'embouquer le goulet de Brest aux puissants courants de marée. Sur le Sillon le cimetière de bateaux, monument historique, est le dernier havre pour ces langoustiers qui firent la renommée du port dans les décennies passées.

P lus loin, la chapelle ND de Rocamadour dont le nom évoque un rocher au milieu des flots, connut de nombreuses étapes de construction entre 1183 et 1683. Son clocher décapité est l'œuvre d'un boulet anglo-hollandais pendant la fameuse attaque de 1694. A l'intérieur, de nombreux ex-voto évoquent la piété des marins camarétois.
A l'extrémité, la Tour Vauban est une batterie édifiée par Vauban en 1689 pour parer à un débarquement des Anglo-Hollandais en cette fin du XVIIème siècle. Le 18 juin 1694, ce complexe défensif prouva son efficacité en permettant de repousser une escadre de 147 bateaux venue débarquer ses troupes sur la plage de Trez Rouz. La Bretagne fut ainsi sauvée d'une invasion visant le cœur de la France. En face s'activent les chantiers de réparation navale autour du slip-way. Tous les alentours jusqu'à la pointe de Pen Hir regorgent de nombreux vestiges de fortifications dont celles du fameux Mur de l'Atlantique de 1940.

F ace aux mégatlithes, les ruines du manoir de Coecillian, ancienne demeure de St Pol Roux, évoque le Camaret des poètes, peintres et écrivains qui vinrent nourrir leur inspiration dans ce lieu grandiose

La Pointe de Pen Hir et ses Tas de Pois est l'un des sites les plus grandiose de la région. Il faut avoir navigué entre ces rochers énormes pour saisir toute leur personnalité et imaginer l'endroit quand le grand vent d'ouest est de la partie ! C'est une réserve ornithologique.

Sur la pointe du Toulinguet, un sémaphore de la marine participe à la surveillance de l'entrée de Brest

Dans les petites ruelles de l'arrière, de nombreux artistes et artisans font partager leur passion au visiteur curieux.

Pendant les mois d'été, l'activité du port de plaisance est intense, surtout en fin de journée quand relâchent les bateaux visiteurs de toutes origines. Camaret est aussi le port d'attache de l'Antartica, le fameux voilier d'exploration polaire de Jean Louis Etienne.
 
 

                            



statistiques




Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement